COLONNA Francesco. Hypnerotomachia Poliphili....

Lot 15
Aller au lot
Estimation :
180000 - 180000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 196 292EUR

COLONNA Francesco. Hypnerotomachia Poliphili....

COLONNA Francesco. Hypnerotomachia Poliphili. Venise, Alde Manuce, décembre 1499 ; in-folio (300 x 205 mm) de [4] et
230 ff., reliure du Second Empire maroquin rouge, les plats décorés à froid de compartiments de rosaces et de motifs variés dans le style vénitien, doublures de maroquin vert avec reprise partielle du même décor mais doré, dos à nerfs décoré à froid, tranches dorées (Chambolle-Duru).

Édition originale et premier tirage de l'UN DES PLUS BEAUX LIVRES ILLUSTRÉS DE TOUS LES TEMPS. C'est aussi l'un des textes les plus mystérieux de la Renaissance. Avec un titre latin, l'ouvrage est imprimé en italien dialectal entrecoupé de citations en grec et en latin mais aussi en hébreu et en arabe.

Ce roman amphigourique est la relation par un moine, Poliphile, d'un voyage initiatique à la poursuite de sa belle, Polia.
Par une succession d'événements singuliers, celle-ci se dérobe toujours à lui. Sans savoir qu'il rêve, il décrit minutieusement ce qu'il voit dans sa pérégrination : de beaux vestiges de l'antiquité, temples et palais, décorations, inscriptions épigraphiques, mais aussi jardins merveilleux, machines improbables, êtres fabuleux, faune, nymphes, dieux et déesses. Les chasseurs d'énigmes ne viendront sans doute jamais à bout de tous les symboles et de toutes les allégories contenus dans le livre, l'auteur semblant s'être parfois lui-même égaré dans les méandres de sa relation. Une traduction française parue en 1546 avec les bois regravés a eu des influences certaines sur le goût dans différents domaines : jardins, décoration, architecture

CENT SOIXANTE-DOUZE FIGURES GRAVÉES SUR BOIS ILLUSTRENT LE DÉROULEMENT DU RÉCIT. Toutes, d'une surprenante beauté, sont restées à ce jour anonymes. La lettre B au pied de l'une d'elles a permis l'attribution hasardeuse à Benedetto Bordone (après l'avoir été à Mantegna et à Giovanni Bellini). - Reproduction ci-contre. Le nom de l'auteur Francesco Colonna lui-même, toujours présumé, a été trouvé par hasard en mettant l'une après l'autre les trente-huit grandes lettrines qui sont en tête de chaque chapitre : « Poliam frater Francesco Columna peramavit ». Mais cette attribution est remise en cause.

Chef-d'oeuvre de la typographie vénitienne, le volume tranche par sa nouveauté grâce à un élégant caractère romain mis au
point à Venise par Nicolas Jenson. Ce serait le premier livre occidental à contenir des caractères arabes. Alde, l'imprimeur, joue
de façon créative avec la typographie, créant des sortes de calligrammes avec des fragments de textes qui apparaissent en forme de blasons, de vases, de calices. La mise en page est d'un bout à l'autre particulièrement harmonieuse.

MAGNIFIQUE EXEMPLAIRE, ayant appartenu à Hector de Backer l'un des plus brillants bibliophiles du XXe siècle, ancien
président de la Société royale des Bibliophiles et Iconophiles de Belgique. Catalogue, II, 1927, n° 2977. Très pur, grand de marges, l'exemplaire est complet du feuillet d'errata, parfait, qui manque souvent ou laisse à désirer, dont la rareté était déjà relevée par Charles Nodier dans la nouvelle Franciscus Columna (1844). La gravure du sacrifice à Priape souvent grattée est ici intacte.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue