Paire d'encoignures en marqueterie, bois... - Lot 206 - Audap & Associés

Lot 206
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 51 520EUR
Paire d'encoignures en marqueterie, bois... - Lot 206 - Audap & Associés
Paire d'encoignures en marqueterie, bois de rose et amarante, le dessus de marbre brèche d'Alep reposant sur des montants à pan coupé surmontés de rosaces réunis par une frise d'entrelacs, ouvrant à un vantail à décor d'une rosace dans un encadrement à écoinçons et disques ; marque au feu GR / W ; (accidents et restaurations).
Réalisée sous la direction du marchand-mercier Simon-Philippe Poirier (vers 1720-1785).
Estampille de Martin Carlin et JME, ébéniste reçu maître en 1766.
Époque Louis XVI, vers 1775.
Haut. : 88 cm ; Long. d'un côté : 44 cm


Provenance :
- Livrée pour le garde-meubles privé de Marie-Antoinette, reine de France (1755-1793),
- Vente Paris, Arcole, le 27 juin 1989, lot 179.

La marque GR / W correspond à la marque du Grenier des Recollets à Versailles. Construit en 1684 par l'architecte Jules Hardouin-Mansart, le grenier du couvent servit de garde-meubles pour la reine Marie Lezsczynska (morte en 1768), pour la dauphine Marie-Josèphe de Saxe (morte en 1767) et pour la dauphine Marie-Antoinette jusqu'à une date indéterminée, autour de 1784. La date de la maîtrise de Martin Carlin, 1766, ainsi que le style de ces meubles, excluent de fait la possibilité d'une livraison pour Marie Lezczyska ainsi que pour la dauphine de Saxe.

Cette paire d'encoignures a donc été livrée pour le garde-meubles privé de Marie-Antoinette, entre la date de son mariage avec le futur Louis XVI en mai 1770 et le début de l'utilisation de la marque circulaire du garde-meubles de la reine à une date encore incertaine, vraisemblablement autour de 1784, date de la réorganisation complète de l'administration du garde-meubles royal. On peut par ailleurs situer leur emplacement d'origine dans les petits appartements de la reine au château de Versailles, appartements que Marie-Antoinette occupa depuis la mort de la reine Marie Lezczinska.

Martin Carlin travaille essentiellement à cette époque pour le marchand-mercier Simon-Philippe Poirier, lequel livre en 1770 le célèbre coffret à bijoux à la dauphine Marie-Antoinette (Château de Versailles), également par Carlin et portant aussi la marque de garde-meuble de la dauphine (GR/W). Il est donc très probable que la future reine acheta ses deux encoignures plus ou moins à la même période également par l'intermédiaire de Poirier, lequel sollicita son ébéniste habituel depuis le décès de BVRB.

Plusieurs meubles estampillés de Martin Carlin présentent une marqueterie comparable. Citons à cet égard la commode et le secrétaire de la Huntington Library (Passadena, Californie) ainsi qu'un autre secrétaire vendu à New York chez Christie's, le 29 octobre 2019, lot 1120.



Expert : Pierre-François DAYOT
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue