École française du XVIIIe siècle dans le... - Lot 190 - Audap & Associés

Lot 190
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 508EUR
École française du XVIIIe siècle dans le... - Lot 190 - Audap & Associés
École française du XVIIIe siècle dans le goût de la Renaissance
Léda et le Cygne, d'après une oeuvre de Michel-Ange (1475-1564)
Diane au cerf d'après une oeuvre de Jean Goujon (1510-1572)
Paire de bas-reliefs ovales en marbre
(Usures, taches.)
Haut. : 30,5 cm ; Larg. : 40 cm et Haut. : 32 cm ; Larg. : 41 cm
Dans des cadres en bois sculpté et doré à décor de fleurs
Haut. : 46,5 cm ; Larg. : 54,5 cm ; Prof. : 9,5 cm et Haut. : 47 cm ; Larg. : 55,5 cm ; Prof. : 10,5 cm


OEuvres en rapport :
- Cornelis Bos (ca. 1510avant 1566), Léda et le cygne, gravure d'après Michel-Ange Buonarroti (30,2 x 41,3 cm), New-York, Metropolitan Museum, n° inv : 57.658.15.
- Attribué à Jean Goujon, Diane au cerf, Écouen, Musée national de la Renaissance, Inv. : E.CL.19272, ancienne collection Alexandre Lenoir.

Ces deux bas-reliefs, conçus en paire, reprenent deux thèmes mythologiques, l'un issu d'un modèle de la Renaissance italienne, l'autre de la Renaissance française, nous offrant un témoignage de la survivance des modèles du XVIe siècle et d'un goût réitéré du XVIIIe siècle pour les sujets antiques.

Le premier bas-relief est une interprétation d'un tableau de Michel Ange, Léda et le cygne, peint vers 1530 pour le duc de Ferrare, Alfonse d'Este. Le tableau, jamais livré à son commanditaire, fut envoyé par Michel-Ange à Fontainebleau pour le roi François Ier. Entré dans les collections royales, l'oeuvre disparaît au XVIIe siècle. On n'en connaît aujourd'hui que de rares copies et un dessin préparatoire autographe à la sanguine, étude pour la tête de Léda, conservé au musée des Offices à Florence. C'est sans doute en s'inspirant d'une gravure de Cornelis Bos (1510-av. 1566) publiée dès 1537 que notre sculpteur a exécuté ce bas-relief.
Le second bas-relief représente également un sujet iconographique de femme mythique et d'un homme métamorphosé en animal, celui de Diane et le cerf. Repris d'après un modèle attribué à Jean Goujon, grand maître de la Renaissance française, cette composition, dans laquelle la chaste déesse embrasse Actéon changé en cervidé, s'inspire des représentations traditionnelles de ce mythe, à la croisée d'une oeuvre de Rosso Fiorentino et de Primatice.


Expert : SCULPTURE & COLLECTION
Alexandre LACROIX
Élodie JEANNEST DE GYVES
Benoit BERTRAND
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue